Augmenter le texte Diminuer le texte

Dany Villanueva doit rester au Canada

Un texte de François Charbonneau
Thèmes : Canada
Numéro : Argument 2011 - exclusivités web 2011

Je n’ai aucune sympathie pour Dany Villanueva. Son association avec des gangs criminels et ses crimes et délits ont causé bien du tort à sa famille et à de nombreux citoyens, sans parler de la mort de son frère qu’il devrait avoir en partie sur la conscience. Dany Villanueva est très loin d’être un individu qui mérite notre estime. Et pourtant, je juge qu’il est parfaitement indécent que le Canada le renvoie au Honduras, comme il s’apprête à le faire suite à une récente décision de la Section d'appel de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié. Tout comme il est indécent que le Canada renvoie tout immigrant résidant légalement au Canada dans son pays d’origine pour avoir commis des délits ou des crimes en sol canadien.

Il est tout à fait normal de renvoyer chez eux des individus entrés illégalement au pays ou qui ont menti pour y entrer. Les faux réfugiés, les criminels de guerre et les autres fraudeurs du système d’immigration doivent être retournés dans leur pays d’origine sans quoi le Canada perdrait totalement le contrôle en matière d’immigration. On a une frontière ou on n’en a pas.

Mais ce qui est totalement inadmissible, c’est de retourner dans leur pays d’origine des immigrants entrés légalement au Canada, mais qui, une fois au pays, y commettent des crimes ou délits. Ces individus doivent faire face à la justice canadienne et repayer leur dette ici.

Le Canada peut bien se targuer d’ouverture et de diversité en accueillant des immigrants provenant de partout au monde, en particulier des pays en voie de développement. Mais l’immigration au Canada, on le sait, est très sélective. N’y entre pas qui veut. Le pays accueille les meilleurs immigrants disponibles, en particulier les immigrants bien nantis. Ces immigrants contribuent de mille manières à l’économie, à la vie culturelle et intellectuelle du pays. Mais les politiques d’immigrations du Canada ont aussi leur côté sombre. Elles contribuent à un exode des pays pauvres vers les pays riches de leur meilleur « capital humain ».

Qu’on y songe : le Canada se comporte avec les pays en voie de développement en véritable parasite : il prend sans gêne le meilleur, et, s’il tombe sur une pomme qui a pourrie ici, il a l’outrecuidance de la retourner. C’est carrément immoral.

Je l’ai dit : je n’ai aucune sympathie pour Dany Villanueva. Mais c’est notre problème maintenant. Qu’il serve sa peine ici et que l’on change ces lois absurdes qui permettent au Canada de retourner dans leur pays d’origine les immigrants (reçus ou réfugiés) entrés légalement au Canada pour des crimes et délits commis après leur arrivée.

François Charbonneau

Directeur,
Revue Argument


Téléchargement PDF

Retour en haut

LISTE D'ENVOI

En kiosque

19-2
Printemps-été 2017

Trouver UN TEXTE

» Par auteur
» Par thème
» Par numéro
» Par dossier
Favoris et partager

Articles les plus lus

» Aller à l'école ensemble

» trouvez un article